L’équipe

L'équipe de l'UEM

L'équipe de l'UEM

 

Isabelle DUSFOUR, Chargée de recherche, PhD

Dr Isabelle DusfourResponsable adjointe de l’Unité d’Entomologie Médicale
Isabelle Dusfour a soutenu sa thèse de doctorat en sciences à l’Université de Montpellier II en 2004 sur la taxononomie et la phylogéographie d’Anopheles sundaicus, vecteur du paludisme des zones côtières d’Asie du sud-est. Elle a poursuivie par une formation post-doctorale à l’Uniformed Service University of Health Sciences (Bethesda, USA) sur l’évaluation des propriétés toxiques, répulsives et irritantes de molécules pouvant être utilisées en lutte anti-vectorielle contre Aedes aegypti et les anophèles. Ces approches au laboratoire l’ont également amené à participé à des missions en Amérique centrale et Thaïlande. Depuis novembre 2008, Isabelle est adjointe au responsable de l’Unité d’Entomologie Médicale où elle développe des programmes en lien avec la résistance aux insecticides et l’écologie des anophèles et d’Aedes aegypti.

 

Amandine GUIDEZ

Ingénieur de recherche et doctorante

Pascal GABORIT

Technicien supérieur de laboratoire

Romuald CARINCI

Technicien de laboratoire

Jean ISSALY

Technicien de laboratoire

Laetitia FERRARO

Doctorante

Laëtitia étudie la diversité génétique des populations du moustique Anopheles darlingi, le principal vecteur du paludisme en Guyane. Après un master recherche en maladies infectieuses et pathologies tropicales obtenu en 2008 à Marseille, elle a passé le concours pour être professeur de biotechnologies au lycée. Après deux ans d'enseignement d'abord à Marseille puis à Montpellier, elle a décidé de venir enseigner en Guyane et tout en préparant un doctorat.

Lanjiao WANG

Doctorante

Lanjiao étudie la résistance du moustique Aedes aegypti, le vecteur de la dengue et du chikungunya, aux insecticides. Elle a entamé ses études en Chine puis, après sa licence, a continué par un diplôme d’ingénieur en France à Nice, avant de faire un stage de recherche en Nouvelle-Calédonie. Un parcours riche qui avait déjà permis à notre étudiante, parmi 70 autres candidats, de décrocher en 2014 l’un des 2 bourses de thèses du Réseau International des Instituts Pasteur.