Le Vectopole Amazonien Émile Abonnenc

LSB3 du Vectopole

Le laboratoire de biosécurité de niveau 3 du Vectopole s’étend sur 100 m2

En Guyane , comme dans le reste de l’Amazonie et dans les Caraïbes voisines, les maladies transmises par des vecteurs occupent une place de premier plan dans le paysage de la santé. La dengue, le paludisme, la leishmaniose et plus récemment le chikungunya sont des préoccupations majeures de santé publique.

C'est dans ce contexte, et dans le cadre du programme Européen structurant STRonGer, que l'Institut Pasteur de la Guyane s'est doté en 2014 d'une plateforme pour l'étude des insectes vecteurs : le Vectopole Amazonien Émile Abonnenc*.

La construction de ce nouveau bâtiment de plus de 500 mètres carrés a triplé la surface des anciens locaux de l'unité d'entomologie médicale, et accueille de nouveaux équipements et des infrastructures à la pointe de la technologie.

Le fleuron technologique de l'édifice est un laboratoire de biosécurité de niveau 3 conçu pour effectuer des infections expérimentales d'insectes ou de vertébrés afin d'étudier leur rôle en tant que vecteur et / ou de réservoir et de comprendre les interactions entre hôtes et pathogènes, en particulier pour les arboviroses. D'une surface totale de 100 m2, composé de cinq pièces ainsi que de sa propre laverie, le laboratoire est notamment équipé de plusieurs postes de sécurité microbiologique ainsi que de tous les équipements prescrits et nécessaires.

Le bâtiment est également équipé :
- d’un laboratoire de biologie moléculaire de trois pièces pour l'extraction, l'amplification et la révélation de matériel génétique ;
- d'insectariums comprenant une animalerie et 4 pièces de 12 m2 pour l'élevage de différentes espèces de moustiques ;
- d’un laboratoire sécurisé dédié à l'étude in vitro et in vivo de la résistance des insectes vecteurs aux insecticides ;
- d’un laboratoire de taxonomie et systématique équipé de loupes binoculaires et microscopes connectés à une station d'acquisition, traitement et archivage d'images ;
- d’une salle pour la collection d'insectes d’intérêt médical ;
- d’un « open space » pouvant accueillir une douzaine de scientifiques ainsi que d’une salle de réunion.

 

Téléchargez ici la Plaquette Vectopole, PDF 700kB

* Émile Abonnenc : Premier entomologiste de l'Institut Pasteur de la Guyane. Cliquez ici pour en savoir plus.