Résistance aux antirétroviraux

Etude de l'information génétique virale en laboratoire.

Malgré les progrès réalisés, l’infection VIH reste un problème de santé publique majeur en Guyane qui reste la région française la plus touchée. Le taux des nouvelles infections par le VIH et le pourcentage de personnes sont notamment 10 fois plus élevés que les moyennes nationales (prévalence en population générale entre 1,18 et 1,35% en 2016). Ainsi, le VIH/sida reste l’une des principales causes de mortalité prématurée dans la région. Afin de participer à l’amélioration du traitement des patients, l’Institut Pasteur de la Guyane, via le Laboratoire des Interactions Virus-Hôtes, réalise depuis 2005, le génotypage des résistances du VIH-1 aux antirétroviraux (ARV). Cette analyse suit régulièrement les virus présents chez les malades afin de voir si ils évoluent pour échapper au traitement qui est donné. D'un point de vue de la santé publique de la région, cela permet de connaitre médicaments les plus adaptés aux virus que l'on rencontre en Guyane.

 

Fiche de renseignements à l'attention des professionnels de santé

Nous réalisons nos analyses selon les conditions de prestation analytiques mise à jour le 15/12/2020 ci-jointes.

Merci de joindre à votre demande d'analyse la fiche de renseignement mise à jour le 10/09/2021 dûment complétée. Pour analyser correctement l'échantillon, il est important que nous disposions de la charge virale du prélèvement si vous en avez connaissance.

Le laboratoire travaille selon les exigences de la norme NF EN ISO 15189 (n°8-3379, portée d'accréditation disponible sur www.cofrac.fr).

Nous nous tenons à votre disposition pour tout renseignements complémentaires: alavergne [at] pasteur-cayenne [dot] fr