L’équipe

équipe du LIVH

L'équipe du LIVH

 

 Vincent LACOSTE, chargé de recherche, PhD, HDR

 Dr Vincent LACOSTEResponsable
Après avoir effectué sa thèse à l’Institut Pasteur dans l’unité du Dr. A. Gessain sur « l’Herpèsvirus humain 8 (HHV8) : clonalité des maladies associées, épidémiologie moléculaire et virus apparentés de grands singes Africains », Vincent Lacoste a effectué un stage post-doctoral dans le laboratoire du Dr. F. Kashanchi à la George Washington University à Washington DC, USA sur les modifications épigénétiques des histones associées au génome de l’HHV8 impliquées dans la régulation de la transcription virale. Depuis 2004, responsable du Laboratoire des Interactions Virus-Hôtes, il coordonne et/ou participe à différents projets de recherche en virologie, tous dictés par une sensibilité régionale.

Contact : vlacoste [at] pasteur-cayenne [dot] fr

Anne LAVERGNE, chargée de recherche, PhD, HDR

Dr Anne LAVERGNEResponsable adjointe
Après sa thèse à l’Institut des Sciences de l’Evolution de l’Université de Montpellier II sous la direction de François Catzeflis sur la « Biologie et structure génétique d’un opossum du genre Didelphis en forêt primaire de Guyane française », Anne Lavergne a effectué un stage post-doctoral en primatologie à l’Institut Pasteur de la Guyane : elle a étudié la diversité génétique de la colonie de Singe écureuil (genre Saimiri) de l’Institut. Depuis 2004, responsable adjointe du Laboratoire des Interactions Virus-Hôtes, elle s’intéresse aux interactions entre virus /réservoirs mammifères / environnements via différentes approches phylogénétique, génomique, écologique.

Benoît de THOISY, Dr. Vet, PhD, HDR

Dr Benoit de ThoisyResponsable du centre de primatologie, chercheur associé
Après une thèse de doctorat vétérinaire, Benoit de Thoisy a commencé comme volontaire à l’aide technique entre 1996 et 1998 à l’Institut, avant d’y faire une thèse de sciences au laboratoire de rétro-virologie. Au milieu des années 2000, il est recruté en tant que Responsable du service des animaleries pour s’occuper des élevages et s’assurer de la mise en place et du bon déroulement des expérimentations. Ses activités se sont diversifiées depuis quelques années avec son implication au sein du Laboratoire des Interactions Virus Hôtes. Il y travaille surtout sur le volet « émergences des virus hébergés par la faune sauvage », avec des inventaires de terrain, des captures de mammifères potentiellement porteurs de virus et du travail de laboratoire.

Arielle SALMIER, PhD

Post-doctorante, elle travaille sur un projet européen FEDER dénommé « BirDiV - Birds and Diversity of Viruses ». 

Sarkis SARKIS, PhD

Post-doctorant, il travaille sur un Programme Transversal de Recherches intitulé « BatImmune - Deciphering the innate immune defense of New World bat species to viral infection ».

Agathe CHAVY

Doctorante à l'Université de Guyane, elle prépare une thèse intitulée « Nouveaux outils méthodologiques pour la compréhension du cycle de transmission de la leishmaniose en Guyane, implications pour la compréhension des phénomènes d'émergence ».

Samantha JAMES

Doctorante à l’Université de Guyane, elle prépare une thèse intitulée « Identification de gènes cellulaires cibles du transactivateur viral Rta de l’herpèsvirus humain 8 (HHV8) et leur implication dans la pathogenèse virale ».

Sourakhata TIRERA

Ingénieur en bioinformatique, il travaille sur le projet européen BIRDIV. Doctorant à l'Université de Guyane, il prépare une thèse intitulée « Outils bioinformatiques de mesure de la biodiversité virale en Amazonie ».

Édith DARCISSAC, PhD

Ingénieure de recherche

Damien DONATO

Technicien de laboratoire


 

Activités annexes

Vincent Lacoste : Membre du conseil de l’école doctorale pluridisciplinaire n°587 "Diversités, Santé et développement en Amazonie"

Anne Lavergne : Représentante INDA (International Group for Data Analysis) et co-représentante PIBNET (Pasteur International Bioresources Network) pour l’Institut Pasteur de la Guyane,

Benoît de Thoisy : Membre du conseil scientifique du Laboratoire d'Excellence CEBA (Centre d’Etude de la Biodiversité Amazonienne).

Distinctions

Anne Lavergne a reçu le Prix Robert Deschiens 2015 de la Société de Pathologie Exotique pour les travaux menés sur l’identification de nouveaux virus chez les rongeurs sauvages en Guyane.

Samantha James a remporté le 1er prix à la sélection régionale du concours « Ma thèse en 180 secondes – MT180s » en avril 2016. Elle a représenté la Guyane lors de la finale nationale à Bordeaux.

Photos © Ronan Lietar IMAZONE / Institut Pasteur de la Guyane