Camille Fritzell remporte la finale régionale du concours “Ma thèse en 180 secondes”

Camille Fritzell, étudiante en thèse d'épidémiologie à l'Institut Pasteur de la Guyane, a remporté la 1ère place lors de la finale régionale du concours "Ma thèse en 180 secondes", organisé le 10 mai 2017 à l'Université de la Guyane. 

Résumer une thèse en 180 secondes ? C'est le défi proposé par ce concours. Les 8 doctorants participants en Guyane ont relevé le challenge : vulgariser un exposé clair et concis leur sujet de thèse devant un public profane.

La thèse de Camille concerne « L'épidémiologie des arboviroses prioritaires en Guyane », dans le domaine de la Recherche clinique, innovation, technologique, santé publique, sous la co-direction de Claude Flamand, au sein de l'Unité d'Épidémiologie.

Revivez la présentation de Camille

Et après ?

L'aventure "Ma thèse en 180 secondes" se poursuit pour Camille : elle va s'envoler pour Paris, où elle va représenter la Guyane pour la finale nationale du concours qui a lieu le 14 juin 2017.

C'est la troisième année consécutive que les étudiantes en thèse de l'Institut Pasteur de la Guyane remportent la finale régionale du concours "Ma thèse en 180 secondes".

En 2016, Samantha James avait captivé le jury en présentant sa thèse sur « L'identification de gènes cellulaires cibles du transactivateur viral Rta de l’herpèsvirus humain 8 (HHV8) et leur implication dans la pathogenèse virale », qu'elle poursuit dans le Laboratoire des interactions virus-hôtes. En 2015, Lanjiao Wang, doctorante au sein du Vectopôle amazonien Émile Abonnenc, avait reçu le premier prix de la finale régionale. Dans le cadre de sa thèse, elle étudie la résistance du moustique Aedes aegypti, le vecteur de la dengue et du chikungunya, aux insecticides. En savoir plus

 En savoir plus